Skip to main content

À l’antiquité, dans les lieux de savoir et d’apprentissage, il y avait deux types d’enseignements :

  • Les enseignements exotériques (qui signifie au-dehors) étaient dispensés à un public large et varié.
  • Les enseignements ésotériques (qui signifie au-dedans) étaient, quant à eux, réservés à un nombre d’élèves restreint. Les maîtres choisissaient leurs disciples qui devaient souvent faire leurs preuves avant même de commencer leur initiation.
    C’était par exemple le cas des castes de prêtre égyptien ou chez les philosophes comme Aristote. Et cette pratique existe encore aujourd’hui dans le système du compagnonnage.

L’ésotérisme est donc une discipline comme les mathématiques et la philosophie. Mais le contenu de cette discipline est transmis de génération en génération depuis des siècles à un petit nombre de personnes.

Les initiés • bienvenidos

Ésotérisme : élitisme ou vocation ?

Cette approche peut paraître élitiste. On imagine souvent que, tel Néo, les étudiants de l’ésotérisme sont des élus prédestinés.
Prenons un peu de hauteur en transformant l’initié en astronaute.
Si on peut considérer que l’astronaute à un métier particulier que peu de gens peuvent obtenir, peut-on pour autant dire que les astronautes forment une élite d’élu ?
Ce serait occulter le travail de toute une vie. Car en vérité si beaucoup aspirent à devenir astronaute, peu ont le courage et la force d’arriver au bout d’un chemin difficile qui demande de l’abnégation.

Les initiés • astronaute

La voie de l’initié est tout aussi complexe d’une manière différente. L’ésotérisme n’est pas tant dispensé à une élite d’élu qu’à une poignée d’aspirants prêts à faire des sacrifices pour atteindre leur but : une connaissance doublée d’une expérience métaphysique

Ésotérisme et métaphysique

L’ésotérisme est donc une discipline à l’image de la littérature ou encore de la sociologie.  Et dans toutes les disciplines, il existe plusieurs courants, plusieurs voies.
En philosophie on trouve le stoïcisme, l’épicurisme le nihilisme…
Et bien en ésotérisme on trouve le Taoïsme, l’Hindouisme, l’Hermétisme…

Mais si on se fait une idée plutôt claire de ce qu’est un enseignement philosophique, qu’en est-il de l’ésotérisme ?

“Il existe une doctrine qui se rattache à la plus haute antiquité et qui, des fondateurs de connaissances sacrées et des législateurs, est descendue jusqu’aux poètes et jusqu’aux philosophes”

Plutarque

On pourrait résumer l’ésotérisme comme une Doctrine Métaphysique.

La Doctrine c’est un système de pensée. Des croyances, des principes et des présupposés qui forment un tout cohérent. Tout comme les mathématiques par exemple.

La Métaphysique quant à elle, s’oppose à la Physique, dans le sens où elle s’intéresse à tout ce qui ne relève pas de la forme.
La Physique nous dit de l’arbre qu’il a des racines et qu’elles s’étendent en réseaux. Elle nous apprend que les feuilles puisent dans l’énergie solaire pour changer l’eau et le CO2 en glucose. Et bien d’autres choses formidables sur notre monde !
Au sujet de l’arbre, la métaphysique vient nous poser la question suivante : où la graine trouve-t-elle la force de germer ? Qu’elle ait cette énergie vitale qui fait que tout dans ce monde naît et croît ?

Pour résumer, la métaphysique s’intéresse à tout ce qui est immatériel et invisible !

L’ésotérisme divise

En affirmant que l’ésotérisme est une doctrine métaphysique, on soulève une question qui est, selon moi, à l’origine du clivage radical entre partisans et détracteurs :

Ce qui est au-delà de la nature n’est-il pas inconnaissable ?

Dans un premier temps, cette question divise ! Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec deux systèmes de pensée bien distincts :

  • Ceux qui pensent que tout ce qui existe peut être expliqué et prouvé par des phénomènes tangibles. C’est le matérialisme.
  • Et ceux qui pensent que tout ce qui existe n’est que la conséquence d’une volonté divine. C’est le spiritualisme.

Mais en vérité, ces deux extrêmes ne sont que les deux faces d’une pièce qu’il convient de faire tourner sur la tranche. Nul être humain ne peut exister sans croire en quelque chose de supérieur. Peu importe le nom qu’il donne à cette chose. Et l’homme ne peut pas non plus s’affranchir du corps dans lequel il vit.

Les initiés • pièce

L’Initié se situe exactement sur la tranche de la pièce. Sur le fil, entre matérialisme et spiritualisme. C’est pourquoi il vit les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

Cet adage nous montre que, dans sa spiritualité, l’Initié doit intégrer une démarche scientifique.
Par exemple, il ne peux pas croire bêtement qu’il possède une « aura » mais il devras l’expérimenter scrupuleusement. En notant objectivement les résultats obtenus et en multipliant les expériences. Et surtout accepter de remettre en cause ses croyances si les résultats son nuls.

L’ésotérisme moderne tend d’ailleurs à ne plus se cantonner au secret et à la pratique solitaire. Mais au contraire à travailler en réseaux de « centres de recherches ».
C’est le cas par exemple en France dans le Groupe Indépendant de Recherche Ésotérique (G.I.R.E).

Les disciplines ésotériques

Finalement, l’ésotérisme regroupe tous les systèmes de pensées qui interrogent la relation entre le visible et l’invisible.
Et autant dire qu’il en existe beaucoup !
Je dirais même qu’il y’a autant de voies qu’il existe d’individus. L’ésotérisme est simplement un terme qui englobe tout ça.

Mais bien sûr, il existe de grands courants de pensée que l’initié peut étudier pour s’inspirer sur son chemin.
Sur ce blog, je suis attaché à une tradition hermétique et je m’appuie sur 3 disciplines occidentales qui forment le Trivium Hermeticum : l’Alchimie, la Magie et l’Astrologie.

J’aurais pu étudier le taoïsme, mais mon intuition m’a mené vers cet enseignement, qui est plus intelligible pour moi.
Néanmoins, cela ne m’empêche pas de faire des ponts avec le Yi-King, les chakras et tout ce qui nourrit ma compréhension et ma pratique.

L’initié est avant tout un libre penseur.
C’est en se fiant à son intuition, en étant curieux et en expérimentant qu’on se forge petit à petit une pratique propre.

Pour conclure

  • L’ésotérisme est un mot généraliste. Il inclut toutes les disciplines qui s’intéressent à la relation visible/invisible.
  • Au sein de l’ésotérisme, il existe plusieurs autoroutes (hermétisme, taoïsme … ) et autant de voie que d’initié.
  • Tout le monde peut s’intéresser à l’ésotérisme à son niveau.
  • L’Initié est un libre penseur qui se fie à son intuition et à sa curiosité. C’est d’ailluers indispensable pour s’affranchir du dogmatisme.
  • L’Initié considère que rien n’est acquis et expérimente pour avancer sur sa propre voie.

Et vous ? Quel est votre voie ? Quel chemin initiatique vous parle le plus et pourquoi ?  
N’hésitez pas à me raconter tout ça en commentaire. Je suis curieux de découvrir votre spiritualité propre.

Nicolas Fayard

Nicolas Fayard

Je m'appelle Nicolas, j'ai 29 ans et je suis sorcier & coach spirituel. Concrètement, je t'accompagne à trouver ta juste place dans le monde grâce à l'enseignement des arts occultes. ✨Mes valeurs : #Sensibilité #Spiritualité #Stabilité #Harmonie

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Et téléchargez votre calendrier 2021

Inscrivez-vous à la Newsletter

Felicitation ! Vous recevrez bientôt notre chouette gazette

Inscrivez-vous à la Newsletter

Et téléchargez votre rituel de Yule

Inscrivez-vous à la Newsletter

Felicitation ! Vous recevrez bientôt notre chouette gazette